En 2012, les parents de Grandir Ensemble décident de se lancer dans la création d'une Université Populaire de Parents.
Début d'une aventure riche en échanges et rencontres.


Le principe d’une UPP est que des parents réalisent une recherche à caractère scientifique sur un domaine lié à la parentalité. L’UPP est un moyen de diffuser ensuite les travaux localement et nationalement au travers de l’ACEPP (l’association qui porte les projets UPP au niveau national). Le but est de diffuser au niveau des politiques, professionnels du handicap, et de la société en général, en espérant changer les regards sur le handicap et faire évoluer les structures existantes vers plus de souplesse et de justice.

La durée d’un projet de type UPP est généralement de 3 ans. Cependant, l’UPP de GRANDIR ENSEMBLE se donnera du temps supplémentaire si les objectifs liés à la recherche ne sont pas atteints au bout des 3 ans.

Le public cible est prioritairement les personnes (enfants, adolescents, adultes) porteuses d’une déficience mentale et leur famille. Il est également clair que les professionnels sont dans notre cible, en essayant de cerner avec eux quelles seraient les nécessaires évolutions de leurs pratiques.

« Depuis 2005, des UPP se sont créées en France. Ainsi, des parents travaillent, avec le soutien d'universitaires, sur des recherches liées à la parentalité... Ces travaux sont le support de débats locaux entre parents – élus – professionnels, générant des projets et des propositions pour renforcer la coopération entre parents et professionnels et améliorer la vie des enfants (jeunes handicapés dans le cas de l'UPP Grandir Ensemble).

L'objectif de la démarche est de construire un support (écrit, film …) qui témoigne de la recherche menée et légitime les parents en tant que « parents experts ». La place des parents est au cœur de notre démarche UPP, et s'oppose à la vision de « parents démissionnaires ». Les parents mènent à ce titre une recherche sur la parentalité, à partir d'un savoir collectif, avec un soutien scientifique, et avec le support d’un animateur extérieur à l’association.