L'animatrice


 

Le rôle d'animation est tenu par une personne qui n'est pas un parent de l'association. Elle doit avoir des capacités d’analyse et de créativité. Pour l'UPP de Grandir Ensemble, c'est Sylvie Espinassou qui assure cette mission. 

Sylvie est une ancienne directrice d'établissement scolaire à la retraite.

Ses fonctions sont les suivantes :

  • animer le groupe dans le respect de chacun. L'animatrice veille à ce que chacun trouve sa place et ait la possibilité de s’exprimer. Elle veille à la compréhension par chacun pour une participation de tous (par exemple en reformulant si nécessaire). Il propose pour cela des méthodes de travail et d’animation adaptées. L’animation consiste à gérer la dynamique de groupe. Pour cela il faut généralement diversifier les modes d’animation pour proposer des modes d’expression diversifiés
  • amener le groupe à réfléchir et agir ensemble. Elle aide ainsi le groupe à déterminer la façon de travailler et à communiquer sur ses actions. L’animatrice doit cependant veiller à ne pas influencer les débats
  • gérer les différents pouvoirs (celui des parents, celui du coordinateur, le sien, celui de l’universitaire).Elle s’assure notamment que les parents puissent avoir un contre pouvoir vis-à-vis de l’universitaire. Elle gère les relations entre les membres du groupe si nécessaire
  • avoir en tête le fil du travail (où en est-on, vers quoi veut-on aller, etc.) de façon à rester dans le cadre des UPP et pouvoir rappeler au groupe les objectifs de l’UPP
  • participer à la coordination nationale, notamment aux journées nationales de formation sur le suivi collectif des pratiques. L’animatrice est donc le garant de la démarche vis-à-vis de l’ACEPP et de la coordination nationale.Elle est également le garant de la charte, du lien avec l’ACEPP et avec les autres UPP (participation aux groupes de travail ACEPP)
  • faire le lien avec l’universitaire. Lorsque ce dernier intervient, l’animateur est le lien entre le groupe et lui, ce qui n’empêche pas le groupe d’avoir des liens directs avec l’universitaire
  • accepter les remarques de l’universitaire sur le travail effectué avant son arrivée et être le relais de la méthode scientifique quand l’universitaire n’est pas là
  • préparer le groupe aux étapes à venir (mise en oeuvre de la méthode)
  • organiser les actions
  • synthétiser les principales idées lors des rencontres avec les parents. C'est un parent qui prend les notes « détaillées » lors des réunions